w

Vivons nos rêves et cessons de nous comparer aux autres ! | Luciole | TEDxCannes



Pourquoi ces phases de transition que nous connaissons tous et toutes dans nos vies, nous font-elles si peur et si mal ? Au-delà du saut dans l’inconnu, le réflexe de vouloir se comparer aux autres peut être très douloureux. Ce doute nourrit la carrière des artistes. Ils vivent avec au quotidien. Ils doivent pouvoir le surmonter pour pouvoir créer. Luciole est chanteuse et nous raconte comment une artiste dépasse ses doutes pour aller vers la lumière.

Auteur, compositeur, interprète issue de la scène du Slam, Luciole utilise les mots et les mélodies brutes comme matière première qui effleurent les opposés : l’enfance et l’âge adulte, l’ombre et la lumière, le froid et le chaud, l’immobilité et le mouvement. La musique se fait dense, prend ses aises, de l’ampleur… Elle aime les contrastes et chante, conte, oscille entre poésie et modernité. Elle a le goût des rencontres et des chemins qui se croisent.

This talk was given at a TEDx event using the TED conference format but independently organized by a local community. Learn more at http://ted.com/tedx

source

Komentarze

Dodaj odpowiedź
  1. La comparaison, l'art pour un artiste de se détruire le moral. Mais il existe un autre type de comparaison qui n'est malheureusement pas abordé ici et qui est un véritable frein : la peur de faire la même chose qu'un autre. Car si avoir peur de faire moins bien peut être une motivation, la peur de faire pareil est un blocage complet.

  2. Quelle magnificence ! Merci, cela fait 3 fois que je retombe sur cette vidéo et c'est à chaque fois un plaisir, que dis-je, une joie absolument renouvelée !! Quel talent, vraiment, quel talent… le fond, le chant, la voix, les messages… art, beauté pure, mots, émotion, sensibilité et sensualité… du grand ART !

  3. Je me souviens de ce slam, dans les petits bars de Rennes, avant que tu ne t'envoles pour le slam national. Les notes du public s'envolaient elles aussi, c'était une avalanche de 10! Ca me fait plaisir de réentendre ce texte bien des années plus tard. Tu as fait beaucoup de chemin depuis, bravo !

  4. Ouais ouais Luciole un nom de bestiole pour une femme quelle idée ! C'est une bobo, une égocentrique, elle se montre, elle fait sa crâneuse. Ne parle que d'elle et ne donne rien. Elle minaude, elle m’énerve ! Tiens moi aussi sans le vouloir j'fais du slam ! C'est moi moi moi et au final il ne se passe pas grand chose tant elle est centrée sur elle même malgré ce qu'elle prétend ,Je reste sur ma faim . Elle ne me touche pas ! Donc je ne lève pas mon verre

Dodaj komentarz

Twój adres email nie zostanie opublikowany. Pola, których wypełnienie jest wymagane, są oznaczone symbolem *

Ładowanie…

0